L'achat d'une nouvelle résidence est souvent synonyme de bonheur. Il arrive parfois que ce nouveau projet se révèle malheureusement être une source considérable de tracas en raisons de vices cachés. Bien que votre vendeur pouvait ignorer la situation et qu'il était de bonne foi, il n'en demeure pas moins qu'il est possible que vous conserviez des droits contre ce dernier. Il arrive également que le vendeur ait tenté de camoufler les défectuosités de son immeuble. Nous savons à quel point ces ennuis peuvent être frustrants et émotifs. En matière de vices cachés, il est important de conserver une approche rationnelle de la situation et ne pas précipiter les étapes. Avis de dénonciation, visite sur les lieux, possibilité d'effectuer les travaux correctifs, les choix de l'entrepreneur font partis des éléments à considérer. Le fait de ne pas transmettre d'avis de dénonciation dans les délais pourrait, par exemple, être fatal à votre recours et vous faire perdre tous vos droits. C'est pourquoi il est primordial, en matière de vices cachés, de faire appel à des professionnels. Chez Picard Sirard Poitras, Avocats, nous sommes fiers de mettre cette expertise à votre service. L'évaluation de votre dossier, dans le cadre d'une première rencontre, pourrait apporter plusieurs réponses à vos questions et vous assurer de ne pas commettre d'impair.